Les types de DMLA

Les types de dégénérescences maculaires liées à l’âge ( DMLA)

Il existe trois types de DMLA : la Maculopathie liée à l’âge, la DMLA sèche et la DMLA humide.

 

La maculopathie liée à l’âge ou MLA

C’est le stade précoce de la maladie. Il s’agit donc de la forme la plus fréquente. Elle se traduit par l’accumulation de déchets produits par les cellules de la rétine : les drusens. Ils sont visibles au fond d’œil sous forme de petites taches jaunâtres en région maculaire. Ils peuvent être en nombre très élevé (drusen milliaires) ou de grosse taille (drusen séreux). Ces derniers sont potentiellement évolutifs vers le stade œdémateux. A ce stade de la maladie, il n’existe pas de signes et l’acuité visuelle peut donc être conservée. On peut noter néanmoins, une simple difficulté de lecture en basse lumière.

La DMLA sèche

Ce type est le plus fréquente. Cette DMLA se caractérise par une atrophie centrale de la rétine par mort cellulaire prématurée. Il s’y associe une perte progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire puis celles des photo-récepteurs de la macula. Les cellules disparaissent parallèlement à la fonction visuelle. Ces altérations sont visibles au fond d’œil sous forme de plages d’atrophies. Il s’agit d’un processus assez lent qui peut mettre entre 5 et 10 ans avant d’entraîner l’apparition des premiers signes. Dans 20% des cas, la DMLA sèche évolue en DMLA humide, d’où l’importance d’un diagnostic rapide.

La DMLA humide

Elle se caractérise par la formation de vaisseaux anormaux sous la rétine. Cette prolifération vasculaire se manifeste par la présence de vaisseaux anormaux qui laissent passer leur contenu. Il s’agit soit de sang soit de plasma. Ils entraînent donc au fond d’œil soit des hémorragies, soit des œdèmes maculaires. Comme le sang ou les œdèmes sont toxiques pour la rétine, les cellules qui composent la macula peuvent être détruites. L’évolution en l’absence de traitement  peut donc se faire rapidement, en quelques semaines ou en quelques mois. La baisse de vision qui en résulte est réversible au stade d’œdème, irréversible au stade de mort cellulaire. Cette forme de DMLA est grave et doit donc être prise en charge au plus vite.

 

Comment prévenir l’apparition de la DMLA ?

Un apport en compléments nutritionnels en Oméga 3, lutéine ou zinc est conseillé chez les personnes âgées. Pour les sujets plus jeunes, il est primordial de respecter ces règles d’hygiène de vie :

– Éviter l’exposition au soleil excessive ou utiliser des lunettes en cas d’exposition
– Manger des fruits et légumes tous les jours
– Préférer le poisson aux viandes
– Pratiquer une activité physique régulière                                                                                                                                 — – – Lutter contre le tabagisme

 

(mis à jour le 19 septembre 2018 AH)