Aptitudes visuelles pour l’Ecole Navale

Les aptitude visuelles pour l’intégration à l’école navale et au concours de recrutement sur titres dans le corps des officiers de marine
sont déterminées par l’Arrêté du 16 janvier 2002 modifié par l’arrêté du 28 février 2003

 

 

école navale et aptitude visuelle opération myopie

Ecole navale et aptitude visuelle

 

Des conditions générales d’aptitudes sont exigées pour être nommé à un grande d’office de carrière.

Les valeurs du S.I.G.Y.C.O.P permettent la détermination des aptitudes.

 

Concernant l’aptitude visuelle

 

l’acuité visuelle non corrigée doit être de 1/10 et améliorable à 8/10 pour chaque œil.

La réfraction doit être comprise entre -6 dioptries et +6 dioptries.

L’anisométropie et l’astigmatisme doivent être inférieures à 3 dioptries.

La correction optique doit être portée .

Les lentilles sont acceptées.

Une paire de lunette de secours est obligatoire. Les caractéristique des verre correcteur est spécifiée.

 

L’inaptitude à la fonction de chef de quart en passerelle est confirmée si les élèves admis dans les options « sciences et techniques » et « service et technique.

le décret stipule les lieux de détermination des aptitudes.

En cas de chirurgie réfractive (pkr) qui date de moins de 1 an l’inaptitude est établie. Il en est de même pour les autres techniques de chirurgie réfractive (lasik,  implant réfractif) pour une durée de 2 ans. Le coefficient est de Y6.

Au de la de ces périodes les coefficient passent à Y3 ou Y6 selon les résultats de l’intervention.

Toute chirurgie réfractive entraine l’inaptitude à l’emploi de naviguant dans les forces de l’aéronautique navale et aux contrôle aérien.

Le médecin chefs de service d’ophtalmologie des hôpitaux d’instruction des armées prend la décision d’aptitude.

Source : Legifrance