Sapeurs pompiers professionnels et volontaires

Aptitudes visuelles pour les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires

 Elles sont déterminées par l’Arrêté du 17 janvier 2013. Celui ci modifie l’arrêté du 6 mai 2000. Celui ci  fixe les conditions d’aptitude médicale des sapeurs-pompiers qu’ils soient  professionnels ou volontaires.

 

Sapeur pompier et opération myopie

Sapeur pompier et aptitude visuelle

 

L’arrêté détermine l’aptitude à partir du la cotation des sigles S, I, G, Y, C, O et P.

S : membres supérieurs

I : membres inférieurs

G : état général

Y : vision

C :  sens chromatique

O : audition

P : psychisme

 

Des profils selon le S,I,G,Y,C,O,P sont déterminés en prenant en compte l’age. Ils vont du profil A au profil D (5 profils). Pour être apte le candidat doit répondre au minimum au profil B et satisfaire a des conditions d’aptitudes physiques précises.

Aptitudes visuelles

Le candidat doit être Y2 ou Y3.

L’acuité doit être supérieure ou égale à 16 /10 des 2 yeux. Le minimum accepté pour un œil est de 5/10 sans correction.

Le port de lentille n’est pas autorisé en mission.

Les antécédents de photo-kératectomie réfractive (P.K.R) ne sont pas des contre indications pour les sapeurs pompiers à condition d’obtenir un certificat de cicatrisation 3 mois après l’opération.

La période de cicatrisation doit être de un an. Pour les autres techniques de chirurgie réfractive (lasik ou implant) la période est de 2 ans. Aucune complication ne doit être présentes. Certains critères concernant la cornée sont requis.

La fréquence des visites est spécifiée et dépend de l’âge

L’arrêté détermine le profil requis pour un premier emploi de sapeur pompier volontaire toute mission et pour un sapeur pompier professionnel du service de santé.

Les conditions de maintient sont développée selon le poste et le profil

 

 

 

Source : Legifrance

(mis à jour le 21 mai 2017)