Traitements des corps flottants

Quels sont les traitements possibles des corps flottants ?

Le traitement des corps flottants est chirurgical. Il peut passer par la vitrectomie ou le laser Yag pulsé. L’indication dépend avant tout de la gène occasionnée. Il n’existe aucun médicament efficace dans le traitement  des corps flottants.

 

Traitement chirurgical : la vitrectomie

 

La vitrectomie consiste à aspirer le vitré et les corps flottants par un vitréotome.  Elle est indiquée dans le traitement des corps flottants symptomatiques qui ne peuvent pas être traités par laser Yag. Il s’agit parfois de la seule possibilité de traitement. C’est également le cas pour le traitement de la hyalopathie astéroïde, l’amylose du vitré et le synchisis scintillant du vitré.

 

Cette méthode n’est pas sans danger puisqu’elle peut être source de complications graves. Il s’agit d’une chirurgie oculaire à globe ouvert et le risque d’infection est donc possible. Elle expose également au risque de cataracte (environ 50% de cataractes à 5 ans). Cependant, pour les patients qui ont déjà été opéré de celle-ci, ce risque n’existe pas. Elle peut également provoquer un décollement de la rétine.

 

 

Traitement par le laser YAG Pulsé

 

Le seul laser efficace pour le traitement des corps flottants est le Laser Yag pulsé.

Celui-ci libère une forte énergie lumineuse dans un volume très faible du vitré (énergie de 2 mj par impact). Par l’action du Laser, le corps flottant se transforme alors en plasma froid puis en gaz, et finit par se nébuliser. Le corps flottant n’est pas coupé en plusieurs petits fragments comme c’est souvent dit. Il n’y a aucune augmentation de la température locale.

Le cône d’énergie du laser a été étudié afin que l’énergie du laser ne se dissipe que sur une distance très courte. Dans le cas où le cône d’énergie délivré est trop long, le risque de provoquer des lésions rétiniennes augmente. Un corps flottant de petite taille peut être détruit en une seule séance. Les corps flottants de plus gros volume nécessitent plusieurs séances car la quantité d’énergie que peut recevoir un œil est limitée.

 

 

Principe du laser Yag

 

 

L’énergie lumineuse du laser est transformée en énergie thermique et en énergie mécanique. L’énergie thermique est très faible par rapport au volume de l’œil. Elle ne peut donc pas entraîner de dommages sur les structures avoisinantes. Par contre, l’énergie mécanique est susceptible d’entraîner un phénomène de cavitation qui se traduit par la formation de petites bulles qui s’échappent à grande vitesse. Elles peuvent léser les structures avoisinantes. Mais la distance de parcours de ces bulles pour une énergie de 10 mj n’excède pas 5 mm car celles-ci sont rapidement arrêtées par le vitré.

 

 

 

Les risques liés au laser YAG pulsé

 

Plusieurs milliers de procédures par  laser YAG pulsé ont été effectués par des ophtalmologistes spécialisés dans ce domaine. Ils rapportent tous un taux faible de complication malgré le nombre d’impact effectué dans le vitré.

Une mauvaise utilisation du laser Yag pulsé peut néanmoins endommager les structures cristalliniennes lorsqu’il est utilisé trop près du cristallin. Il en est de même pour la rétine, une utilisation trop proche de celle-ci ou la propagation d’énergies trop forts, peut provoquer des lésions chorio-rétiniennes (hémorragie de la rétine ou décollement de la rétine).

Pour une énergie comprise entre 4 et 6 mJ, la distance doit être située entre 2 mm et 5 mm. L’énergie nécessaire pour détruire le corps flottant doit être supérieure à 2 mJ environ, mais elle doit rester inférieure à 8 mJ, même pour les corps flottants situés loin des structures. En prenant en compte ces conditions, les accidents cristalliniens et rétiniens sont exceptionnels.

Un nombre trop important d’impacts liés au laser YAG peut entraîner une augmentation transitoire de la tension oculaire. C’est pourquoi ils doivent être limités par séance.

Un traitement par anti inflammatoires et collyre hypotonisant est prescrit après chaque séance de laser pendant  quelques jours. Le traitement par laser n’est pas une chirurgie à globe ouvert, il n’y a donc pas de risque d’infections ni de cicatrices.

 

 

Le traitement médical des corps flottants

 

Il n’y a pas de médicament permettant de faire disparaitre les corps flottants. Certains sont mis sur le marché mais sans efficacité autre que l’effet placébo.

 

 

Quand le traitement ne peut être chirurgical ou médical, la seul solution est d’agir sur le mental.

 

(mis à jour le 18 septembre 2018 AH)