Les démarches pour se faire opérer

Démarches pour se faire opérer de la Myopie, de l’Hypermétropie, de l’Astigmatisme et de la Presbytie à Nantes – Loire Atlantique (44)

Les démarches sont simples : 3 étapes sont nécessaires.

 

 

1.    La consultation pré-opératoire
Votre chirurgien ophtalmologue se charge de réaliser les examens nécessaires afin de savoir si une opération est possible.  Au cour de cette démarche, il vous sera expliqué les principes de l’opération, les techniques opératoires, les avantages ainsi que leurs inconvénients. Suite à cela, un devis vous sera transmis afin d’y réfléchir à tête reposée. Il vous permettra de le soumettre à votre mutuelle pour le remboursement de l’opération. Si vous résidez hors de Nantes et de sa périphérie, tous les rendez-vous peuvent être fixés à l’avance pour optimiser votre séjour sur NANTES.

 

2.    L’opération

Comment se déroule l’opération ?

 

 

3. Le(s) rendez-vous post-opératoire(s) permettent de vérifier que les suites opératoires se déroulent bien

 

 

Les démarches : trouver une bonne clinique

 

Dans quelle clinique se faire opérer ?
Le plus souvent, les bons chirurgiens opèrent dans les meilleures cliniques spécialisées, où la prise en charge des patients et la sécurité est totalement maîtrisée. Il est donc conseillé de choisir un bon chirurgien plutôt qu’une clinique. Néanmoins, voici quelques critères permettant d’orienter les patients dans le choix d’une bonne clinique :

  • La mise en place d’une charte du patient et d’une charte qualité,
  • Des procédures d’hygiène et de sécurité spécifiques à l’ophtalmologie : taux d’infections nosocomiales de l’établissement, information donnée au patient sur les précautions d’usage en hygiène, un recours systématique aux solutions hydroalcooliques et des protocoles d’antibioprophylaxie.
  • Un équipement réglementaire, certifié et entretenu régulièrement selon les procédures strictes du constructeur et de la clinique,
  • Une certification par la Haute Autorité de Santé (H.A.S),
  • Un personnel voué uniquement à l’ophtalmologie, et qui ne tourne pas d’un service à un autre,
  • Une formation poussée en ophtalmologie,
  • Une politique d’investissement consacrée exclusivement à l’ophtalmologie et non à une autre spécialité qui prendrait le pas sur celle-ci,
  • Une politique d’excellence et un matériel de dernière génération : laser Femtoseconde, laser Excimer
  • Un classement national parmi les centres les plus sûrs

 

Le Docteur Mehel ainsi que le Docteur Cherrat, tous deux chirurgiens, opèrent actuellement à la Clinique Sourdille, clinique spécialisée dans la prise en charge des pathologies oculaires. Cette clinique est connue et reconnue de par sa spécialité, les yeux, ainsi que la qualité des soins.

 

 

 

Les démarches : trouver un bon chirurgien

Les études
Un bon chirurgien doit posséder des titres et des diplômes de médecine générale, puis une spécialisation en ophtalmologie. Après 6 ou 7 années d’études de médecine en tronc commun, un concours permet d’obtenir le titre d’ancien interne. Cinq années d’études sont ensuite nécessaires pour obtenir la spécialisation en ophtalmologie et prétendre au titre de médecin ophtalmologiste. Le titre d’ancien chef de clinique est obtenu après une expérience de 2 années supplémentaires au sein d’un service d’ophtalmologie. Le clinicat permet une sur-spécialisation dans un domaine donné de l’ophtalmologie telle que la chirurgie réfractive, la cataracte, le glaucome, les greffes de cornée, etc.

Il permet, en outre, d’avoir une activité de recherche et d’enseignement universitaire. Ce titre est retrouvé, le plus souvent, chez les meilleurs chirurgiens.

 

 

L’expérience
L’expérience du chirurgien est significative car elle parfait son savoir-faire. Celle-ci est solide quand l’ophtalmologiste opère depuis longtemps et qu’il maîtrise les dernières techniques et technologies de pointe (abberométrie, Pentacam, pupillométre, pachymétrie, spéculaire, lasers, etc.). Certaines qualités humaines telles que l’écoute et la disponibilité sont des valeurs que doit partager un bon chirurgien ophtalmologiste. Il est de son devoir d’informer les patients, d’écouter et de répondre à leurs questions, d’échanger sur les techniques choisies, leurs risques/complications. Il doit pouvoir être disponible pour assurer les suites opératoires, et indiquer comment le joindre en cas de problème.

 

 

 

Se faire opérer dans les Pays de la Loire

Que vous veniez de Bretagne, Lille, Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes et alentours, nos équipes prennent en charge votre pathologie afin de donner la meilleure satisfaction à vos attentes.

 

                        >> Docteur MEHEL

                       >> Docteur CHERRAT

(mis à jour le 24 septembre 2018 AH)