Les aptitudes visuelles exigées

Certains métiers ou certaines tâches de la vie quotidienne exigent d’avoir une bonne aptitude visuelle : la conduite en est l’exemple le plus évident mais certains métiers particuliers demandent des aptitudes visuelles strictes. C’est pourquoi la chirurgie réfractive est parfois une bonne option pour pouvoir accéder à ces emplois.

Avoir une bonne vue pour sa vie professionnelle

Les écoles permettant d’accéder à des métiers exigeant une grande forme physique ont des conditions strictes quant aux aptitudes visuelles. Par exemple, les candidats aux concours de commissaire de police, lieutenant de police et gardien de la paix doivent avoir un minimum de cinq dixièmes pour un œil. Retrouvez les prérequis visuels pour candidater aux emplois de :

Avoir une bonne vue pour pratiquer son sport

Certains sports nécessitent un certificat et des aptitudes visuelles bien précises. Un ophtalmologiste peut être habilité à la rédaction de certificat pour certains sports. Un médecin du sport peut être obligatoire pour certaines aptitudes particulières. Certains sports en particuliers ont une exigence quant à l’aptitude visuelle du pratiquant :

Pilote automobile

L’acuité visuelle doit être au moins de 9/10 à chaque œil. Un monophtalme peut être admis après examen par un ophtalmologiste et avis du médecin fédéral régional. La vision binoculaire doit être normale, le certificat d’aptitude doit être rédigé par un médecin titulaire d’un CES du sport ou agréé par la FFA.

Sports de combat

En particulier : boxe américaine amateur et professionnelle, boxe française, boxe thaïlandaise, kick boxing. Une amblyopie (acuité visuelle inférieur à 3/10) est une contre-indication absolue. De même la chirurgie réfractive et la chirurgie intra-oculaire est une contre-indication absolue. Il en est de même pour une myopie de plus de -3,5 dioptries.

Sports aériens

En particulier : vol libre, deltaplane, parapente, kite surf, cerf-volant. L’acuité doit être de 9/10 minimum pour chaque œil. La vergence et la vision du relief doivent être normales. Concernant le parachutisme, la somme de l’acuité visuelle des 2 yeux doit être au minimum égale à 8/10. l’acuité visuelle de l’œil fort doit être au moins égale à 6/10 celle de l’œil le plus faible au moins égale à 1/10.

Plongée loisir

L’acuité visuelle doit être supérieure à 5/10. Un champ visuel insuffisant est une contre-indication. Contre-indication temporaire: chirurgie oculaire et réfractive de moins de 6 mois.

rdv-en-ligne

Tests de vision pour mesurer ses aptitudes visuelles

Les aptitudes visuelles sont déterminées par plusieurs textes réglementaires. Plusieurs critères concernant des fonctions visuelles sont nécessaires et doivent être évalués :

  • l’acuité visuelle de loin et de près,
  • le champ visuel,
  • la vision des couleurs,
  • le sens stéréoscopique (vision du relief),
  • la vision nocturne est à mesurer pour certains métiers de nuit,
  • la vision des contrastes est rarement demandée,
  • test de résistance à l’éblouissement.

Quelle solution pour améliorer sa vue ?

Lunettes et/ou lentilles de contact pour certains emplois

Alors que les lunettes et lentilles sont accessibles à toute personne ayant un trouble de la vue, il s’avère que ces dispositifs, au-delà d’être coûteux sur le long terme, sont parfois contre-indiqués pour accéder à certains emplois. Sur le site des Sapeurs-Pompiers de France, on peut ainsi lire :

« Le port de lentilles cornéennes est autorisé. Il est, en outre, rappelé que le port de lunettes peut limiter l’activité du sapeur-pompier dans certaines fonctions s’il est incompatible avec l’équipement de protection individuelle du sapeur-pompier. » Source

 

La chirurgie réfractive pour les activités les plus exigeantes

La chirurgie réfractive est une option idéale pour les pratiques sportives et les métiers sans contre-indications où le port de lunettes / lentilles peut être handicapant voire proscrit. Bon à savoir : la chirurgie réfractive permet d’obtenir certaine aptitude. A l’inverse même si l’acuité visuelle d’un candidat est normale, les antécédents de chirurgie réfractive peuvent être une cause d’inaptitude à certain concours, examens ou postes administratif.

rdv-en-ligne

(mis à jour le 21 mai 2017)