Aptitudes visuelles pour le personnel militaire

Militaire : l’Extrait de L’INSTRUCTION N°2100/DEF/DCSSA/AST/AME relative à la détermination de l’aptitude médical à servir et les normes visuelles d’aptitude

 

L’extrait détermine les candidats concernés. Le profil médical est déterminé par le S.I.G.Y.C.O.P et des coefficients.

 

 

L’aptitude ophtalmologique est déterminée par

-la mesure de l’acuité visuelle

-la détermination des couleurs,

-la réfraction,

-l’étude de la vision binoculaire,

-le sens morphoscopique et lumineux,

-un examen spécialisé est requis en cas d’anomalie

 

Exploration fonctionnelle : La cotation du sigle Y sera déterminée en prenant en considération :

-Les données de l’examen fonctionnel,

-La présence d’affections organiques.

 

 

Examen de la vision

Il comprend trois niveaux :

-élémentaire : acuité et vision des couleurs

intermédiaire : s’y ajoute la réfraction, examen morphoscopique, du sens lumineux et coloré, la vision binoculaire.

spécialisé : en cas d’anomalie.

L’examen peut comprendre :

  • L’acuité visuelle sans correction et avec,  sont mesurées dans des conditions standards
  • Elle peut être mesurée avec lentilles de contacte.
  • la réfraction dans certain cas est déterminée après cycloplégie
  • les anomalie du champ visuel entraine un classement sur décision spécialisée.
  • la vision des couleurs est déterminée systématiquement
  • sens du relief et vision binoculaire. Les anomalies peuvent être la cause d’inaptitude. Le classement Y sera réalisé selon la cause de l’anomalie

 

 

 

N.B. : Toute chirurgie réfractive entraîne de facto l’inaptitude définitive à tout emploi de navigant dans les forces aériennes, quelle que soit l’armée, et l’inaptitude aux spécialités du contrôle aérien.

 

 

Bulletin Officiel des Armée – 2014

Source : Legifrance

(mis à jour le 08/08/2019 AH)