Les types de corps flottants

Les types de corps flottants

Les types de corps flottants sont nombreux. Ils peuvent être classés en 5 catégories différentes. Cette typologie permet d’évaluer non seulement l’efficacité éventuelle d’un traitement par laser Yag, mais aussi le pronostique.

 

Micros corps flottants :

Ils touchent le plus souvent les patients jeunes, de moins de 30 ans, qui ne présentent pas de décollement postérieur du vitré.

Ce type de corps flottants correspond à la perception des micro-fibrilles qui constituent le cortex antérieur, le corps, et le cortex postérieur vitré. Le plus souvent bilatéraux et en nombre important, ils sont alors décrits comme étant « des points, des bulles ou des fils transparents » ou des « paramécies ». Sur le nombre perçu parfois un seul est gênant.

Le stress ou l’angoisse augmentent la perception de ces corps flottants. Le cerveau, machine complexe, refuse de les neutraliser.

Leur petite taille fait qu’ils sont alors impossibles à voir. Il est donc impossible de les traiter au laser YAG (le taux de réussite est de 0%).

 

L’anneau de Weiss :

Ce type de corps flottants est de forme circulaire, allongé ou ovale, et survient vers 55 ans de manière assez brutale. Il fait généralement suite au décollement postérieur du vitré au niveau du nerf optique et se présente sous la forme d’un anneau. Il est lui aussi le plus souvent asymptomatique. En l’absence de contre indication, il  peut être traité au laser YAG pulsé si la gène est importantes. Les résultats sont bons en quelques séances.

 

Corps flottants multiples :

Ils sont  la conséquence de la liquéfaction du vitré et correspondent à la condensation de ses structures fibrillaires.  Ils peuvent être plus ou moins nombreux et peuvent avoir des formes de filaments ou de points. Ils n’entraînent que peu de symptômes dans la majorité des cas. Les résultats obtenus avec le Laser Yag sont générallement bons.

 

Gros nuage central du vitré :

Comme pour les autres types de corps flottants, celui-ci survient généralement à la suite du décollement postérieur du vitré le plus souvent total. Il correspond à la condensation des protéines fibrillaires. Il est perçu sous forme d’ opacité mobile et transparente. Les examens ophtalmologiques réalisés permettent aisément d’identifier son siège, sa taille ainsi que son caractère suspendu ou non. Sa position dans l’axe visuel peut être gênante pour la lecture ainsi que le travail sur écran.

 

Corps flottants symptomatiques :

Ce sont toutes les autres opacités pathologiques que l’on retrouve dans le corps vitré. Il peut s’agir d’un dépôt de  :

  • Lipides : synchisis scintillant du vitré
  • Sang : traumatisme oculaire, rétinopathie diabétique ou déchirure rétinienne, etc
  • Protéines : amylose du vitré
  • Protéine inflammatoires : uvéite postérieure ou infection
  • Cholestérol : hyalopathie astéroïde
  • Mais aussi de corps étrangers traumatiques, implant cristallinien etc….

 

 

                                    >> Quels sont les traitements possibles des corps flottants ?

 

(mis à jour le 18 septembre 2018 AH)