Signes et symptômes

Signes et symptômes de la Cataracte

 

Les signes de la cataracte sont marqués essentiellement par une baisse de la vision de loin et une altération des contrastes. La vision de près est atteinte plus tardivement. L’évolution peut être rapide selon les patients et selon la cause. La rapidité de la baisse de l’acuité dépend aussi du siège des opacités et de leur importance.  Le diagnostic est réalisé par le médecin ophtalmologiste.

 

 

 

Voici les symptômes de la cataracte :

 

 

vision sans cataracte

vision avec cataracte

 

 

La baisse d’acuité visuelle de loin est le symptôme le plus fréquent. Elle est ressentie par une sensation de brouillard permanent. La vision devient floue et voilée avec  sensation de nécessité de « laver ses lunettes en permanence ». Elle rend donc difficile la conduite automobile ou la lecture des sous-titres à la télévision par exemple.

La gêne peut être plus ou moins intense selon les personnes et le degré d’avancement de la cataracte. Dans les formes évoluées, la baisse est extrême et peut donc aller jusqu’à la cécité totale. Celle ci est néanmoins réversible avec traitement chirurgical.

D’autres signes peuvent être associés :

  • Dédoublement (ou diplopie d’un seul œil) des lumières ponctuelles, notamment les phares de voiture, la lumière des ampoules, par exemple, avec phénomène de halos.
  • Éblouissement avec les lumières vives particulièrement à la conduite automobile, impression de halo autour des lumières vives.
  • Baisse de la vision des contrastes et perception modifiée des couleurs.
  • Besoin de changer de lunettes, avec possibilité de mieux lire de près sans lunette. La cataracte entraînant une myopisation, l’œil est réglé de ce fait pour la vision de près. Certains patients développant une cataracte se réjouissent ainsi de voir de près sans lunette.
  • Absence de meilleur vision après un changement de lunettes (la cataracte ne peut pas être corrigée par le changement de verre).

 

Tous ces symptômes peuvent co-exister.

 

La cataracte ne peut pas être responsable des symptômes suivants :

  • Douleurs oculaires, maux de tête, migraine, œil qui pique, sécheresse oculaire : la cataracte est indolore.
  • Larmoiements, picotements oculaires, sécheresse oculaire : ces symptômes ne doivent pas être mis sur le compte de la cataracte mais de pathologies liées au vieillissement . Ils peuvent être néanmoins associés à l’existence de la cataracte.
  • Rougeur oculaire, hormis les cas compliqués, la cataracte ne peut expliquer ces symptômes.

 

 

Évolution de la cataracte sans traitement chirurgical

 

L’évolution d’une cataracte sénile

Elle se fait sur plusieurs années. On estime une perte de vision d’environ 60 à 70% après deux ans de suivi. Cette évolution peut être très rapide (quelques jours à quelques semaines) comme plus lente (quelques années) selon le positionnement des opacités. Dans tous les cas, elle est imprévisible. La baisse d’acuité visuelle entraîne des difficultés dans la vie quotidienne : difficulté ou impossibilité de conduire, de regarder la télévision, les sous-titres, difficulté à la lecture.

 

Dans les formes évoluées :

  • Baisse de la vision, perception de halos, éblouissements, vision terne, cécité totale, unie ou bilatérale,
  • Pupille blanche
  • Complications : luxation ou liquéfaction du cristallin, dénaturation du cristallin provoquant une réaction inflammatoire, l’augmentation brutale du volume du cristallin peut entraîner un glaucome aigu.

 

L’évolution d’une cataracte sous capsulaire

Elle se fait rapidement. La baisse d’acuité visuelle peut être rapide et affecter la vision en quelques mois : aggravation des éblouissements, sensation de voile avec retentissement sur les activités quotidiennes.

 

 

Chez l’enfant

 

La cataracte risque d’entraîner une amblyopie totale d’un œil ou des deux yeux, un strabisme. Elle peut être associée à un glaucome congénital ou une malformation oculaire qu’il convient de rechercher.

 

(mis à jour le 08 janvier AH)