Les progrès réalisés

 Les progrès dans la chirurgie de la cataracte

L’opération de la cataracte à connu de nombreux progrès ces dernières années grâce au concours des ophtalmologistes, mais aussi grâce à l’aide de tous les acteurs du secteur : recherches, études cliniques, congrès, formations. L’opération de la cataracte est aujourd’hui la chirurgie la plus réalisée en France.

 

Le procédé

Comment remplacer un cristallin de 12 mm par un implant sans  modifier l’architecture de la cornée?

Les premières opérations consistaient à abaisser le cristallin au fond de l’œil afin de libérer l’axe optique.

Il y a encore quelques années, le cristallin était extrait  grâce à des incisions des grandes tailles, sans être remplacé. Le port de lunettes très épaisses était nécessaire pour compenser le pouvoir optique du cristallin.

Les premiers implants ont permis d’améliorer la qualité de vision des personnes opérées. Toute fois, la taille des incisions modifiait de façon importante la forme de la cornée. C’est pourquoi la vision était altérée par l’astigmatisme qui en résultait.

La fragmentation du noyau du cristallin dans l’œil  et l’aspiration des masses cristallinienne ont été une avancée majeure pour cette  chirurgie afin réduire la taille de l’incision. La phakoémulsification utilise ainsi les ultrasons. Elle permet la fragmentation  du noyau du cristallin. Une pompe à vide permet l’aspiration des fragments et des masses.

La taille de l’incision est donc devenu petite réduisant parallèlement l’importance de l’astigmatisme :

  • Technique de micro incision bi-axiale : les deux incisions font 1,5 mm,
  • Technique de micro-incision co-axiale : la taille de l’incision est de 2,2 mm

 

L’introduction de l’implant doit donc pouvoir se faire à travers des petites incisions. C’est possible grâce aux nouveaux matériaux d’implant qui deviennent souples donc pliable et injectables.  L’implant se déplie alors lorsqu’ils a pris sa place dans le sac cristallinien.

 

De plus la qualité optique d’un implant artificiel est aujourd’hui supérieure à celle du cristallin naturel grâce à des nouveaux biomatériaux. Les résultats sont probants puisqu’ils permettent de corriger un certain nombre d’aberrations optiques (implant sphérique, implant torique, implant multi-focal), de filtrer la lumière (infiltrats UV, filtre à lumière bleue afin de protéger la rétine) et de corriger la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme (implant torique)  et la presbytie (implant multi-focal).

 

Demain, la robotisation pourrait remplacer totalement la main de l’Homme. Les premiers procédés sont déjà présent à travers le laser femtoseconde.

 

(mis à jour le 26 mai 2017)