La myopie : définition

Qu’est ce que la myopie ?

 

Définition : la myopie est une anomalie de la vision de loin.

 

L’œil d’un patient présentant une myopie a une bonne vision de prés. Au delà d’une certaine distance (Punctum rémotum) la vision devient floue. Plus la myopie est importante, plus l’œil est réglé de prés, alors qu’un œil normal est réglé en vision de loin. Certains patients myopes peuvent par conséquent, lire de près sans lunettes, quand le punctum remotum de leur œil est d’environ 40 centimètres.

 

oeil myope

Myopie : vision floue de loin

On dit que la myopie est due à un œil « trop long » ou à une cornée « trop courbée ». Techniquement, pour un œil normal, l’image perçue d’un objet situé de loin se projette sur la rétine. Alors que pour l’œil myope, l’image de ce même objet est projetée devant la rétine (Point F). La distance entre l’image projetée de l’objet et la rétine est donc trop importante. La vision devient donc floue. Par contre, si ce même objet est rapproché de l’œil, alors son image fini par se rapprocher de la rétine expliquant que l’objet devient net de près.

myopie e. Mehel

                                                                                        Oeil Myope

 

Symptômes de la myopie

 

La myopie entraine une vision flou de loin. Le diamètre pupillaire joue un rôle important dans la qualité de vision du myope. Il joue le rôle d’un trou sténopéïque. Parfois en cas de myopie débutante, les myopes sont obliger de plisser les yeux pour voire mieux de loin. A l’inverse, la vision est moins bonne la nuit car la baisse de la luminosité entraine une augmentation de la taille de la pupille.  Les lumières paraissent alors plus grosses, les phares de voitures éblouissants.

La myopie peut expliquer des migraines notamment pour le travail sur écran. Il n’est pas rare d’observer chez un myope déjà porteur de lunettes, l’apparition de migraines à chaque fois que la myopie s’aggrave.

En revanche la vision de prés est nette, permettant à un grand nombre de myope, même en cas de presbytie, de lire sans lunette.  En cas de cataracte, des personnes ayant toujours eut une bonne vision de loin, du fait de la myopisation de l’œil se mettent à pouvoir lire de près sans lunette.

Chez les enfant , la myopie peut être totalement asymptomatique et être dépistée fortuitement lors d’un dépistage scolaire ou médical. Elle peut expliquer un décrochage scolaire chez un enfant ayant toujours bien travaillé à l’école ou un replis sur soi. Elle peut se traduire par des clignements incessants ou une nécessité de plisser les yeux pour voire. La découverte de la myopie peut se faire plus tard au stade de l’amblyopie ou devant un strabisme.

Les signes dépendent de l’importance de la myopie mesurée en dioptrie.

 

Unité de mesure de la myopie

 

L’unité de mesure de la myopie est la dioptrie ( ou m-1). Elle exprime la puissance ou la vergence du verre correcteur nécessaire pour corriger une myopie donnée. Ce chiffre correspond au chiffre noté sur l’ordonnance de prescription de lunette. Par convention, est placé un signe négatif  devant la puissance dioptrique, afin d’exprimer la vergence de la myopie. La dioptrie défini ainsi l’inverse de la distance focale exprimé en mètre .

Par exemple, un œil réglé à 1/3 mètre (33 centimètres) correspond à une myopie de 3 dioptries. Le « punctum remotum » (ou focal de l’œil) correspond au point le plus éloigné qui est vu net.

Dans cet exemple, il est de 33 centimètres. Ferdinand Monoyer, physicien et ophtalmologue français, a introduit ce terme pour la première fois en 1872.

La mesure de la myopie s’effectue aujourd’hui grâce à un réfractomètre automatique. L’unité de mesure de la myopie ne doit être ni confondue, ni exprimés, en dixième. Cette mesure concerne  l’acuité visuelle.

La myopie fait partie des troubles de la réfraction, qui englobe les autres pathologies suivantes :  Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie.

 

(mis à jour le 26 mai 2017)