Les techniques de l’opération de la myopie au laser

Quelles sont les techniques de l’opération de la myopie ?

La myopie peut être corrigée par lentilles ou lunette? Elle peut faire l’objet d’une correction définitive par laser. Il existe deux techniques laser principales :

  • la technique laser de surface : laser excimer de surface
  • la technique Lasik : soit à lame, c’est le lasik simple, soit avec laser femtoseconde, c’est le femtolasik ou opération tout laser.

Le but des techniques par laser est de modifier la forme de la cornée afin de modifier sa vergence.

1. Technique par le laser excimer de surface ou PKR (PhotoKératectomie Réfractive)

 

laser eximer de surface pour l'opération

Laser Excimer

La technique du laser Excimer de surface (PKR) consiste à faire agir le laser directement sur la cornée, sans réalisation du capot cornéen. Cette technique nécessite le retrait de l’épithélium cornéen. Ce laser traite les amétropies réfractives faibles (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie) en sculptant la cornée afin d’en modifier sa courbure.

 

laser excimer de surface

 

 

Comment se passe l’opération ?

L’opération est réalisée sous anesthésie locale et à l’aide d’un microscope opératoire. La couche superficielle de la cornée, l’épithélium cornéen, est d’abord retirée soit avec un programme d’ablation au laser Excimer, soit par pelage ou de façon mécanique (Epi-Lasik). L’épithélium cornéen repousse en totalité en quelques jours.

microscope opératoire opération myopie

Microscope opératoire

Le laser Excimer, par la suite, sculpte directement la surface de la cornée. Le laser, couplé à un ordinateur, permet de calculer le nombre précis d’impacts à donner afin de retirer, par petites zones de quelques microns, le tissu de la cornée et de lui donner la forme souhaitée. Il est programmé selon des paramètres propres à chaque patient. Cette technique est réalisée lorsqu’il existe une contre-indication au LASIK.

 

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette technique au laser ?

Avantages :
• Technique moins onéreuse que le LASIK
• Réalisable même si la cornée est fine
• Risque d’ectasie cornéenne quasiment nul. Cette complication n’existe que depuis le LASIK
• Pas de découpe d’un capot cornéen, donc pas de complications mécaniques liées à la confection d’un volet cornéen
• Très bons résultats : en dessous de -3 dioptries

 

 

Inconvénients :

  • Technique ne permettant pas de traiter les fortes myopies (au delà de 6 dioptries), une hypermétropie au delà de +4 dioptries, ou un astigmatisme supérieur à 4 dioptries. Au delà de ces valeurs, les résultats deviennent plus aléatoires
  • Douleurs post opératoires importante avec l’œil rouge, larmoiement intense. Ces douleurs sont lié à l’ablation de l’épithélium de la cornée qui est retirée.
  • Possibilité d’un voie cornéen (haze) durant plusieurs mois. Il est favorisé par l’exposition au UV solaires et affecte l’acuité visuelle.
  • Récupération visuelle lente : trois semaines environ
  • Retouches moins aisées lors d’une sous correction  ou d’une sur correction qu’avec le LASIK
  • Opération en différée des deux yeux : compter 3 semaines entre chaque oeil
  • Possibilité de régression du résultat obtenu par phénomènes cicatriciels. Cette régression peut entraîner la nécessité de porter des lunettes lors de la conduite ou de réaliser une retouche
  • risque de perte de dixième du fait d’un Haze

 

L’épi-lasik et le lasek présenteraient des avantages par rapport à la PKR car ils permettraient une diminution des douleurs et une récupération visuelle plus rapide. Mais ces techniques sont quasiment abandonnées en 2017.

 

 

2. Techniques par LASIK  : traitement en profondeur par le laser excimer

 

Cette technique consiste à réaliser un volet superficiel dans la cornée. Celui-ci est ensuite soulevé afin de faire agir le laser Excimer dans le tissu cornéen. Le laser va modifier la forme de la cornée après sa programmation selon des paramètres propres à chaque patient.

Selon la façon dont le volet superficiel est réalisé, deux techniques sont possibles : le LASIK simple avec lame et le LASIK avec laser Femtoseconde ou opération tous lasers.

 

Le LASIK simple

Le LASIK simple consiste à réaliser le capot avec un rabot à lame oscillante, ou aussi appelé micro-kératome.

le principe de l'opération du lasik simple est de réaliser un capot avec un microkératome

Lasik avec lame est réalisé par un microkératome

La découpe mécanique par lame est peut précise, c’est pourquoi, l’épaisseur, la surface et la forme du volet peuvent varier d’une opération à l’autre. Ces complications peuvent ralentir le délai de récupération. Dans de rares cas, il peut en résulter une altération de la qualité de vision.

 

Quels sont les avantages et inconvénients de la technique LASIK simple ?

Avantages :
• Possibilité d’opérer les deux yeux en même temps car récupération visuelle rapide.
• Résultats très qualitatifs comparés à ceux de la PKR en cas de myopie moyenne (3 à 6 dioptries), d’hypermétropie supérieure à 3 dioptries ou d’astigmatisme supérieur à 3 dioptries,
• Absence de voile cornéen (haze) contrairement à la PKR
• Suites opératoires moins douloureuses : gêne ressentie durant une demie journée
• Récupération visuelle rapide : le plus souvent du jour au lendemain
• Retouche possible sur les deux yeux en même temps
• Peu de régression précoce par rapport à la PKR

 

Inconvénients :
• Précision incertaine et découpe irrégulière de la lame mécanique pour la réalisation du capot : l’épaisseur du capot réglée à 160 microns est aléatoire à 40 microns près. Risques : décentrement, astigmatisme induit, plis sur le capot, érosion superficielle, déplacement du capot, prolifération de cellules sous le capot, de free cap ou bouton hole : il y a un risque non négligeable d’altérer la qualité de vision.
• Technique plus lourde et plus onéreuse que la PKR

 

 

Technique par LASIK avec laser Femtoseconde : Femto Lasik ou opération tous lasers

 

Le LASIK avec laser Femtoseconde est une évolution du LASIK simple. La lame mécanique utilisée pour la réalisation du capot, est entièrement remplacée par le laser. Ce laser, de dernière génération, est dirigé par ordinateur, il est donc possible de programmer toutes les caractéristiques du volet à découper : profondeur exacte, forme de la découpe, site du volet nasal ou temporal, forme des bords du volet etc…

 

Comment se passe l’opération ?

L’opération de la myopie au laser Femtoseconde se réalise en ambulatoire sous simple anesthésie locale, et dure environ 15 minutes  pour les deux yeux. Ils peuvent être opérés en même temps.

 

aplanation de la cornée laser femtoseconde

aplanation de la cornée

Réalisation du capot. Un anneau de succion est positionné sur l’œil afin de le rendre immobile, puis un cône d’aplanation est positionné sur la cornée.

Le laser Excimer sera ensuite utilisé pour corriger la myopie. Pour ce faire, cette étape se réalise sous microscope opératoire afin de soulever le capot.  Grâce à sa fonction Eye Tracker, le laser suit tous les mouvements de l’œil et s’arrête dès lors qu’il n’arrive plus à le suivre. Après réalisation du laser, le volet est repositionné. Il adhère rapidement sur le stroma profond comme pour tout tissu qui cicatrise. La repousse en quelques heures de l’épithélium de la cornée permet une stabilité en quelques heures . Il devient très vite résistant aux bactéries, fumée, virus, et poussières permettant une réhabilitation rapide. L’opération est ensuite réalisée de la même manière pour le deuxième œil.

 

Quels sont les avantages et inconvénients ?

Avantages :

  • Possibilité de programmer la découpe selon les critères souhaités avec une précision de quelques microns : épaisseur, taille, centrage, régularité du volet…D’où une nette diminution des risques d’ectasie cornéenne
  • Résultats obtenus en termes de qualité visuelle et de prédictibilité très satisfaisants voire inégalés, le diamètre du volet peut être réalise au micron près.
  • Peu de retouches
  • Le capot réalisé est plus stable, il existe donc moins de risques de déplacement. les bords du capots sont régulier. Les prolifération cellulaires sous le volet sont moins fréquentes. La découpe ne dépend plus de la forme ni de ses caractéristiques mécaniques
  • Précision et sécurité accrues dues à la possibilité de réaliser des découpes au micron près
  • Technique privilégiée pour l’opération d’une forte myopie, fort astigmatisme, forte hypermétropie, lorsque ces défauts sont associés à une cornée peu épaisse, cambrée, irrégulière ou plate
  • Douleurs post-opératoires faibles

Inconvénients :

  • Coût du laser onéreux : tous les centres ne possèdent pas cette technologie
  • Contact avec l’anneau de succion désagréable, mais non douloureux
  • Syndrome de sensibilité à la lumière et spectre de lumière périphérique possible pendant 3 à 6 semaines après l’opération qui sont réversibles après traitement par collyre.

(mis à jour le 21 mai 2017)