Traitement de la presbytie

Quels sont les traitements possibles de la presbytie ?

Le traitement de la presbytie est une chirurgie sur-mesure. Elle dépend non seulement du patient, mais aussi de chaque œil. Les techniques utilisées peuvent donc varier.

Le but de la chirurgie est de réduire la dépendance aux lunettes en vision de près comme de loin. Il faut savoir qu’aujourd’hui, aucune méthode ne permet de restaurer le pouvoir naturel d’accommodation du cristallin. Le traitement de la presbytie n’est que palliatif.

Cette opération représente un compromis, qui au pire diminue, et au mieux, supprime la dépendance aux lunettes. La réduction de la dépendance aux lunettes pour la vision de près ne doit pas se faire au détriment de la vision de loin ou de la qualité de vision générale.

L’acuité visuelle en vision de près et en vision de loin permet de quantifier la performance visuelle mais ne la résume pas. Globalement, le succès de la chirurgie de la presbytie dépend du maintien ou du recouvrement d’une bonne vision de loin. Le port d’une correction optique peut donc être nécessaire dans certaines circonstance.

 

Deux principes peuvent être utilisés pour la compensation chirurgicale de la presbytie

il s’agit de la multifocalité ou de la monofocalité ( monovision, bascule)

La multifocalité

Ce principe permet de répartir sur un même œil, la vision de loin et la vision de près. On augmente ainsi la profondeur de champ de chaque œil à l’instar de ce que ferait un verre progressif. Mais la vision des contraste est légèrement diminuée. Néanmoins par rapport à une monovision, la multifocalité permet d’obtenir une meilleur symétrie entre l’œil droit et l’œil gauche. On préserve par ailleurs, la vision de loin de l’œil dominé. L’œil dominant étant l’œil le plus performant pour l’accomplissement de tâches tel que le tir à l’arc, la conduite, la marche.

La multifocalité est obtenue soit en chirurgie cornéenne par laser (lasik multifocale, intracor, inlays cornéens), soit en chirurgie intraoculaire par les implants multifocaux (Prelex).

 

Le presbylasik consiste à défocaliser l’image rétinienne en modifiant les rayons de courbure cornéens. La cornée centrale devient plus convergente pour la vision de prés, la cornée périphérique permet la vision de loin. La cornée devient ainsi multifocale. La profondeur de champ globale de la cornée est donc augmentée. L’opération se fait par laser couplé à un programme personnalisé pour le traitement de la presbytie. Le lasik avec laser femtoseconde est la technique de choix.

 

PRELEX est l’acronyme de Presbyopic Lens Exchange. Il s’agit d’une technique qui consiste à remplacer définitivement le cristallin naturel par une lentille progressive ou multifocale. Cette lentille ou cristallin artificiel, permet d’obtenir une  vision de loin et de prés de bonne qualité. La lentille implantée à une durée de vie illimitée et ne nécessite aucun entretien, ni changement, ni remplacement.  La qualité et la performance des derniers implants font  le succès de cette méthode en améliorant la qualité visuelle. Ils présentent une meilleure qualité optique que le cristallin naturel.

La puissance de l’implant est calculée au préalable avant l’opération grâce à une échographie. La précision de cette mesure est de plusieurs centaines de microns. Tous les cristallins artificiels sont mis en place par injection à travers une petite incision de l’ordre de 2 mm.

Les activités de la vie courante sont réalisées sans lunettes, ce qui est un avantage certain en cas de myopie, d’hypermétropie ou d’astigmatisme. Néanmoins, la conduite automobile, la télévision ou le cinéma par exemple, peuvent parfois nécessiter le port d’une petite correction optique.

 

L’implant multifocal torique est basé sur le même principe que l’implant multifocal simple. La partie torique de l’implant permet de corriger en plus de la presbytie, l’astigmatisme.

 

 

 

La monovision ou technique dite de la bascule :

Dans ce cas, la vision de loin et de prés est répartie sur les deux yeux. Dans la plupart des cas, c’est l’œil dominant qui est corrigé pour la vision de loin. L’autre œil est alors corrigé pour la vision de près ou pour la vision intermédiaire. Généralement, la correction de la vision de loin se fait par le traitement de la myopie, de l’astigmatisme ou de l’hypermétropie associée. La monovision peut aussi être combinée à la multifocalité.

 

Cette technique peut être réalisée soit :

  • Par une chirurgie de la cornée par LASIK avec laser Femtoseconde de préférence, ou par le presbylasik ou le laser excimer
  • Par une chirurgie du cristallin en choisissant la puissance de l’implant pour une vue nette de loin pour un œil, et une vision nette de près pour l’autre œil

 

Il est possible de simuler les résultats en ayant recours transitoirement aux lentilles de contact. Cela permet ainsi d’évaluer la tolérance subjective et l’efficacité de la correction.

(mis à jour le 26 mai 2017)