Monovision et Implants oculaires monofocaux

La monovision ou la technique dite de la bascule

La monovision consiste à régler un œil de loin, l’autre de près.

Dans ce cas, la vision de loin et de près est répartie sur les deux yeux. Dans la plupart des cas, c’est l’œil dominant qui est corrigé pour la vision de loin. L’autre œil est alors corrigé pour la vision de près ou pour la vision intermédiaire. Généralement, la correction de la vision de loin se fait avec un  traitement associé de la myopie, de l’astigmatisme ou de l’hypermétropie associée. La monovision peut aussi être combinée à la multifocalité.

 chirurgie presbytie par la monovision

 

Cette technique peut être réalisée soit :

 

Il est possible de simuler les résultats en ayant recours transitoirement aux lentilles de contact, permettant ainsi d’évaluer la tolérance subjective et l’efficacité de la correction.

 

 

 

Qui sont les candidats à la monovision ?

 

  • Elle s’adresse principalement aux myopes et aux presbytes de plus de 40 ans. Il faut noter que les résultats sont moins bons en cas d’hypermétropie, d’astigmatisme (l’opération est possible si celui-ci est inférieur à 1,25 dioptries) ou d’emmétropie. S’il existe un astigmatisme, celui-ci sera traité soit par laser après la pose de l’implant, soit directement par pose d’un implant torique multifocal.
  • L’œil doit être sain, sans pathologie rétinienne ni glaucome

 

 

Quels sont les avantages de la monovision ?

  • La qualité de vision est conservée avec une bonne vision des contrastes
  • Elle corrige efficacement la vision de loin et de près dans sa globalité
  • La technique est relativement simple et présente des résultats prédictibles
  • La sécurité est importante

 

Quels sont les inconvénients de la monovision ?

  • Baisse des performances visuelles pour les tâches complexes
  • Diminution du champ visuel binoculaire
  • Possibilité d’apercevoir des halos de lumières notamment la nuit
  • Incertitude sur le choix de l’œil dominant fixateur
  • Fatigue visuelle et gêne pour la vision intermédiaire et pour le travail sur écran
  • Limitation pour les aptitudes visuelles réglementaires
  • Difficulté à obtenir une bonne vision de loin avec l’œil dominant qui nécessite parfois le port de lunettes ou une retouche au laser
  • Nécessite une adaptation neurosensorielle
  • Modification de la vision en relief dans le cas où la différence entre les deux yeux est importante

 

 

(mis à jour le 25 septembre 2018 AH)