Causes du glaucome et facteurs de risques

Causes du glaucome et personnes à risques

Les causes du glaucome dépendent de nombreux facteurs. Cependant, la causes pour laquelle les fibres du nerf optique disparaissent demeure inconnue. La pression oculaire joue un rôle majeur dans le glaucome à angle fermé et le glaucome à angle ouvert, mais elle n’explique pas tout. En effet, il existe des glaucomes évolutifs alors que la  tension est normal.

 

Trois théories coexistent pour expliquer le glaucome :

 

 1La pression oculaire est telle que le nerf optique souffre et s’atrophie : théorie mécanique

Cette théorie explique le liens entre l’hypertonie oculaire et les altérations du nerf optique.

Dans le glaucome aiguë à angle fermé, la pression jouent un rôle majeur et le lien est évident.

Il est du à la fermeture brutale de l’angle entre iris et cornée.

 

cause du glaucome aigue

glaucome aiguë

Cette fermeture est liée à une configuration anatomique particulière. Il est le plus souvent associé à une hypermétropie, et la présence d’une cataracte. Le développement de celle-ci contribue à fermer davantage l’angle irido-cornéen.

 

Dans le glaucome à angle ouvert, la pression oculaire augmente car le filtre permettant la sorti du liquide de l’œil (humeur aqueuse )est bouché ou peu perméable.

Imperméabilité du trabéculum

L’humeur aqueuse s’accumule et la pression de l’oeil augmente. La pression joue un rôle statistique certain car les formes les plus graves et évolutives sont associées à des pressions les plus élevées. Toute fois il existe des glaucome sans tension.

 

Les glaucomes exfoliatif et pigmentaire relèvent du même mécanisme. Dans les deux cas le trabéculum perd de sa perméabilité par accumulation de matériel : il s’agit soit des cellules pigmentaires soit du matériel exfoliatif.

 

2- Le nerf optique n’est pas suffisamment bien vascularisé (hypo-perfusion  ou spasme) : théorie ischémique

Cette théorie explique certains glaucomes à pression normal. Elle explique aussi l’apparition de glaucome en cas de baisse de pression sanguine (comas, baisse sévère et prolongée de la pression artérielle) ainsi que le liens  entre glaucome,  tabagisme, l’apnée du sommeil, le syndrome de Reynaux.

3-La théorie de la mort neuronale programmée

Cette théorie explique le lien entre glaucome et hérédité. Les cellules du nerf optique ont une durée de vie limitée et sont programmées pour mourir. Chez certaine personne la programmation de cette mort est avancée par rapport à d’autres.

 

Autres causes

peuvent contribuer aussi à l’apparition d’un glaucome :

  • Hérédité : 30% des glaucomes sont héréditaires. Ce facteur explique la fréquence des glaucome dans certaines régions tels que la Vendée et la Bretagne.

 

  • Générationnalité : Le glaucome est une maladie qui touche tous les âges. Cependant, on estime qu’à partir de quarante ans, les risques augmentent et culminent vers l’âge de 70 ans. Il atteint près de 5 % des personnes passé cet age.

 

  • La prise de corticoïdes : on parle de glaucome cortisoné. En l’absence de lésion irréversible sur le trabéculum, la tension redevient normale à l’arrêt de la prise des corticoïdes.

 

  • Certains cas relatifs à des évènements oculaires : traumatisme oculaire, inflammation chronique de l’œil (uvéite chronique), diabète

 

  • Problèmes vasculaires : le glaucome est souvent associé à l’hypertension artérielle, aux troubles cardiovasculaires, au syndrome d’apnée du sommeil, à l’hypothyroïdie, aux migraines, au vasospasme (Syndrome de Reynaud), au syndrome de mains et pieds froids, à un antécédent de coma, à l’hypotension, à une hypercholestérolémie ou à une hyper-hypertriglycéridémie. Il est aggravé par la consommation de tabac.

Facteurs de risque du glaucome

Certaine personne présente un facteur accru de développer un glaucome, même si la cause n’est pas connue certain facteurs peuvent influencer.

-l’age : le trabéculum se bouche avec l’age,la fréquence augmente avec l’age. Près de 10 % des personnes de 70 ans ont un glaucome.

-myopie forte

-antécédents familiaux

-diabète, l’hypertension artérielle, tabagisme

-médicaments tel que les corticoides

-antécédent de traumatisme oculaire ou d’inflammation oculaire

-antécédents de baisse de débit sanguin, de comas

 

(mis à jour le 26 mai 2017)