L’examen du fond d’oeil

L’examen du fond d’œil au biomicroscope

 

L’examen du fond d’œil a pour but de visualiser les structures postérieures telles que la rétine, la macula, le nerf optique, les vaisseaux et la choroïde. Il peut être réalisé à tout âge, aussi bien chez le nourrisson que chez la personne âgée.

Il est réalisé grâce à la lampe à fente (ou bio-microscope) après instillation d’un collyre dilatant la pupille. Cet examen est rapide et non douloureux. Il est effectué à l’aide d’une loupe qui peut être appliquée devant l’œil (sans contact) ou sur l’œil après une anesthésie locale par gouttes. La pupille peut rester dilater pendant 2 à 3 heures. Il est donc recommandé de ne pas conduire après cet examen.

 

Pourquoi réaliser cet examen ?

En chirurgie réfractive, l’examen permet de dépister d’éventuelles anomalies de la rétine. Celles-ci sont fréquentes chez le myope. Le fond d’œil permet de surveiller les prémices d’un décollement de la rétine.

Il permet également de visualiser les différentes couches de la rétine afin de diagnostiquer les affections maculaires rétiniennes telles que la DMLA, les œdèmes maculaires, les oblitérations vasculaires rétiniennes, ou encore les glaucomes.

Il permet de suivre certaines affections telles que l’hypertension artérielle ou le diabète.

 

 

 

Il est peut être réalisé avec l’aide d’un appareil photo : le rétino-photo.

Le couplage avec une caméra et l’injection d’un produit de contraste permet de réaliser une angiographie.

 

 

(mis à jour le 10 septembre 2018 AH)