La microscopie spéculaire

La microscopie spéculaire (appareil : microscope spéculaire)

La microscopie spéculaire est un examen qui consiste à analyser l’endothélium de la cornée. Elle permet donc d’obtenir des informations quantitatives (densité des cellules) et qualitatives (forme, taille des cellules) sur les cellules endothéliales de la cornée.

L’endothélium est situé à la face postérieure de la cornée. Il est composé de cellules dont le rôle est celui d’une pompe à eau. C’est l’élimination de l’eau diffusée dans la cornée qui permet le maintien de sa transparence. En cas de diminution du nombre de ces cellules,  il existe un risque d’œdème de la cornée chronique (accumulation de l’humeur aqueuse).

Le nombre de cellules baisse avec l’âge. De plus ces cellules n’ont pas la capacité de se multiplier. La densité cellulaire est d’environ 3500 à 4000 cellules avant l’âge adulte. Puis ce nombre baisse tout au long de la vie. Il  se situe à environ 2200 cellules/ mm2 à 80 ans. On estime que l’œdème cornéen apparaît en dessous de 500 cellules / mm2.

 

microscope-speculaire

Pourquoi réaliser cet examen ?

Le microscope spéculaire permet d’évaluer la quantité et la qualité de l’endothélium cornéen. Cette information est importante en cas de glaucome, de port de lentilles de contact, d’inflammation chronique, de traumatisme cornéen ou après un glaucome aiguë. En effet chacune de ces pathologie est susceptible d’entraîner une perte définitive de cellules endothéliales.

L’examen du microscope spéculaire est également utile en chirurgie de la cataracte afin d’identifier un éventuel risque de décompensation cornéenne. En effet, les cellules de l’endothélium diminuent naturellement avec l’âge, mais une chirurgie peut compenser cette perte naturelle.

Certaines dystrophies postérieures de la cornée, notamment la cornéa guttata, nécessitent une surveillance et un dépistage du fait d’un risque de décompensation en cas de chirurgie oculaire. La cornéa gutata est une dystrophie qui se manifeste par un aspect en gouttes plus ou moins nombreuses et confluentes.

 

(mis à jour le 10 septembre 2018 AH)