L’examen de la cornée par tomographie

La tomographie cornéenne

La tomographie est une technique d’imagerie dont l’objectif est de mesurer l’épaisseur de la cornée en tout point de la surface analysée. Cet examen est essentiel avant toute chirurgie réfractive.

 

La cornée, lentille naturelle transparence de l’œil, a une épaisseur qui varie selon les individus. Celle-ci varie également selon les moments de la journée, de l’éclairage, ainsi que d’autres facteurs. Sur le plan anatomique, elle est naturellement plus fine en son centre qu’en périphérie. L’épaisseur cornéenne centrale moyenne est proche de 540 microns (un peu plus de la moitié d’un millimètre).

L’épaisseur de la cornée était il y a peu de temps,  mesurée par méthode ultrasonique grâce à une sonde posée au contact de la cornée. Ce geste était donc réalisé sous anesthésie locale. La mesure était de plus imprécis et ne fournissait l’information que sur quelques points de la surface.

Aujourd’hui, la pachymètrie cornéenne est réalisée avec différents appareils ophtalmologiques.

OCT Spectral

synonyme de « tomographie par cohérence optique » : laser qui permet de produire des images en coupe sur toute la surface de la cornée. Il lui est ensuite demandé de fixer une croix de lumière. La précision est plus faible que la tomographie optique.

Le topographe Orbscan

Il permet de déterminer l’épaisseur de la cornée en tout point. Il prend ainsi en compte les variations existants au centre et aux bords de la cornée. Cet appareils est extrêmement précis et permet de plus de dépister le kératocône frustre.

-Le Pentacam :

Cet appareil est doté d’une caméra Scheimpfug rotative. Ce tomographe permet d’obtenir des images claires et nettes du segment antérieur de l’œil. Il apporte les données suivantes : topographie antérieure et postérieure de la cornée, carte d’élévation, densité du cristallin, analyse 3D de la chambre antérieure. Le pentacam permet aussi d’étudier le segment antérieur de l’œil comprenant la cornée, l’iris et le cristallin.

Pentacam

Pentacam

Le Pentacam : en savoir plus

Le Pentacam est muni d’une caméra rotative Scheimpflug apportant des images tridimensionnelles (25 000 points d’élévation réelle permettant une visualisation 3D) ainsi qu’un tableau matriciel des faces antérieures et postérieures de la cornée, de l’iris et du cristallin. Deux secondes seulement sont nécessaires pour générer une image complète du segment antérieur de l’œil. L’examen du Pentacam se caractérise par le calcul de l’angle irido-cornéen qui permet d’obtenir les données relatives, entre autre, au volume et la profondeur de la chambre antérieure. Enfin, une fonction densitométrique permet d’obtenir une évaluation quantitative du cristallin.

 

 

Pourquoi réaliser la tomographie cornéenne ?

Elle permet une étude complète de la totalité de la surface de la cornée et non pas sur quelques point.

Aucune anesthésie et  contact de la cornée ne sont nécessaires. L’examen est rapide car il se fait en quelques seconde.

La tomographie est indispensable pour guider le choix de la technique dans le cadre de la chirurgie réfractive.  Avec la méthode du LASIK, il est nécessaire d’avoir une cornéen suffisamment épaisse.

cet examen permet de dépister le kératocône qui  est une contre-indication absolue à la chirurgie par laser.